Archives par mot-clé : Amérique du Sud

Soutenance HDR, Christelle LaHAYE, Bordeaux, 30/11/19

Christelle Lahaye, Maître de conférences en géochronologie à l’Université Bordeaux Montaigne (IRAMAT-CRP2A UMR 5060), a soutenu son Habilitation à Diriger les Recherches le 30 novembre, à l’ODEON de l’archéopôle – Esplanade des Antilles, Université Bordeaux Montaigne.

Parmi les membres du jury figuraient Eric Boëda (Professeur, Université Paris Nanterre), responsable de l’équipe AnTET, et Carlos Aschero (Chercheur CONICET, Tucuman, Argentine). Cet événement a permis de réunir une formidable équipe de chercheurs et trois des principaux chercheurs des premières peuplements d’Amérique du Sud : Eric Boëda, Carlos Aschero et Christelle Lahaye. Le travail de Christelle Lahaye revêt une importance capitale non seulement pour les occupations les plus anciennes du nord-est du Brésil, mais également pour comprendre sa position chrono-culturelle dans le contexte de toute l’Amérique, du Nord, Centre et Sud, avant et bien longtemps avant Clovis!
 
Félicitations de l’équipe AnTET à Christelle pour cette belle réussite.

Enquêtes archéologiques | Les premiers Américains | ARTE

Sur les traces de l’archéologue belge Peter Eeckhout, une exploration des plus grands chantiers récents et leurs extraordinaires découvertes.

Dans ce volet : au Brésil, une équipe d’archéologues dirigée par Éric Boëda pense avoir découvert un nouveau chapitre dans l’histoire du peuplement de notre planète. Au Brésil, une équipe d’archéologues dirigée par Éric Boëda pense avoir découvert un nouveau chapitre dans l’histoire du peuplement de notre planète. En cherchant à retracer la longue marche d’Homo sapiens, la science avait établi que celui-ci, parti d’Afrique, avait d’abord gagné l’Europe et l’Asie puis rejoint l’Amérique via le détroit de Béring, alors sous les glaces, treize mille ans avant notre ère. Selon Éric Boëda et son équipe, l’homme aurait en fait posé le pied sur le continent américain bien plus tôt, soit vingt-cinq mille ans avant notre ère. Cette découverte modifie totalement l’acte de naissance des premiers Américains.

Série documentaire (France, 2016, 26mn)

Série documentaire disponible jusqu’au 14 août 2019
https://www.youtube.com/watch?v=fHweIARus70

Séminaire transversal de l’École Doctorale 395, Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent, Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie, 28/05/2019

La prochaine séance des séminaires transversaux de l’école doctorale 395 aura lieu le mardi 28 mai 2019 de 12h à 16h
à la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie (MAE) en salle 2 du RDJ.

Nous aurons le plaisir d’entendre et de discuter les présentations suivantes :
Antonio Pérez (préhistoire) « Étude techno-fonctionnelle des industries lithiques du Pléistocène Final (~15000-13500 cal AP) dans l’Ouest de l’Amérique du Sud : le cas de la côte du Pérou »
– Nadia Pla (histoire médiévale) « Les secrets des femmes dévoilés. Visions croisées de la culture savante et de la culture commune sur
le fonctionnement et les dysfonctionnements du corps féminin au Moyen Âge »
– Fatma Belhedi (histoire de l’art) « Parler apatride dans les œuvres des poètes et artistes roumains d’expression française : Tristan Tzara, Isidore Isou et Gherasim Luca »

Discutante doctorante :
Simona Pastor (histoire de l’art)
Discutante enseignant-chercheur :
Charlotte Lerouge-Cohen (MCF HDR histoire ancienne)

Venez nombreux !!
Ce séminaire vous permet d’obtenir des ECTS.

Vous pouvez télécharger l’affiche du séminaire ci-dessous :

Article les premiers habitants de la vallée du fleuve Uruguay, Amelie Da Costa

Amélie Da Costa vient de publier un article sur ses recherches en Uruguay sur le site du Bureau du CNRS à Rio de Janeiro.

Vue du fleuve Uruguay depuis Foz de Chapeco (Photo: Amélie da Costa)

Voici les premières de l’article : “Au regard des données actuelles, l’Amérique est le dernier continent à avoir été peuplé par l’homme au cours de la préhistoire entre 25.000 et 30.000 ans avant le présent (BP). La datation de ce premier peuplement ainsi que ses modalités sont au cœur de grandes discussions. Les principaux indices nous permettant de reconstituer le passage des groupes humains, et ayant perdurés au long du temps, sont les outils lithiques qu’ils ont produits et les déchets de leur confection.

En tant que lithicienne, ces outils et déchets en pierre composent ma principale source de données. À partir de la caractérisation de la manière dont les tailleurs de pierre préhistoriques géraient leurs matières premières …” Lisez la suite sur le site du CNRS de Rio.

Orsi recibió al reconocido arqueólogo Eric Boëda

El intendente de Canelones, Yamandú Orsi, recibió en su despacho al reconocido arqueólogo francés Eric Boëda, doctor en etnología, prehistoria y medicina, quien está visitando Canelones junto a la arqueóloga uruguaya Mariela Farias para analizar una de las colecciones más importantes del Uruguay: la colección Taddei. Boëda estará brindando una charla de arqueología en el Museo Arqueológico Prof. Antonio Taddei de la ciudad de Canelones el próximo viernes 7 de setiembre, a las 16:30 horas, junto a la arqueóloga Farias. La arqueóloga uruguaya, que trabaja actualmente en Brasil, contó que en la charla Boëda hablará sobre el poblamiento americano, tema que, según dijo, “está en la arena del debate en este momento”, con nuevos sitios arqueológicos y dataciones que se están llevando a cabo en América del Sur y que están cambiando las viejas perspectivas de entrada del hombre a América. El arqueólogo francés aseguró que el Museo Taddei es una joya que tiene Canelones ya que, según declaró, alberga una colección muy importante que es única, con piezas que no se imaginaba encontrar. “Por eso es muy importante analizar la colección y ponerla en valor”, señaló. El Dr. Eric Boëda está a cargo actualmente de la investigación en Brasil del poblamiento temprano de América. A su vez, estuvo investigando en China, Corea, Vietnam, Camboya, Indonesia, Tailandia, África, Medio Oriente y Francia. En cinco de esos lugares hizo excavaciones y en el resto hizo estudios de las colecciones de materiales arqueológicos de esos países para comprender la diversidad de la humanidad. Por su parte, la arqueóloga Mariela Farias hizo un doctorado en la Universidad Federal de Río Grande, Brasil, donde trabaja actualmente como docente y se encuentra a cargo de una excavación en Piauí, Brasil.

https://www.youtube.com/watch?v=KrAjPxJDfbU