Catégories
Activités Actualités Publications

Article L. de Weyer et al. “Temps, mémoire et altérité en technologie lithique: synthèse et perspectives de l’approche technogénétique française”, Journal of Lithic Studies, 04/2022

Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie d’un article de Louis de Weyer, Antonio Pérez, Rodolphe Hoguin, Hubert Forestier et Eric Boëda, intitulé “Temps, mémoire et altérité en technologie lithique: synthèse et perspectives de l’approche technogénétique française”, et publié en trois langues (Français, Anglais et Espagnol) dans la revue Journal of Lithic Studies. Cet article s’attache à faire un point d’état de la recherche sur l’approche technogénétique, au cœur des développements et des travaux de l’équipe AnTET depuis sa création.

Vous pouvez dès à présent lire gratuitement et en livre accès l’article sur le site de l’éditeur en suivant ce lien : https://doi.org/10.2218/jls.7021

Résumé :

“L’approche technogénétique dans le domaine des études en technologie lithique préhistorique trouve son origine à la fin des années 1980. Les approches traditionnelles comme de la typologie à la technologie productionnelle ont eu tendance à aborder les objets de la préhistoire à travers leurs dimensions socioculturelle et économique, sans vraiment considérer l’existence d’une technogenèse antérieure à ces contingences. L’appréhension de cette dimension technogénétique en préhistoire convoquera à la fois la philosophie et l’anthropologie des techniques pour amener à une double approche des artefacts: une approche technogénétique de l’objet lithique selon les critères techniques de sa genèse; et une approche psychosociale de l’objet selon les critères propres à sa production artisanale au sein d’un système technique majeur. L’objectif de cet article est d’identifier deux existences fondamentales constituantes de l’objet technique, l’une interne (technogénétique) avec des lignées techniques et l’autre externe (psychosociale) avec des trajectoires techniques. La distribution spatio-temporelle de l’altérité technique préhistorique sur différents continents a logiquement amené à de nouvelles questions, constats et de nouveaux critères d’analyse. Sur cette base, notre démarche visera à revisiter les principaux axes conceptuels des fondements de l’approche technologique, à préciser les anciennes questions tout en développant de nouvelles expertises. À travers l’application de concepts clés comme celui de temps, de mémoire et d’altérité, une méthodologie d’ensemble sera également rediscutée et proposera une ligne de fuite épistémologique.”


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.