Categories
Activités Actualités Soutenances

Soutenance de thèse d’Elise Cormarèche, « Les comportements techniques au Gravettien récent », Université Paris Nanterre, 15/12/2020

Elise Cormarèche a le plaisir de vous annoncer que sa soutenance aura lieu le 15 décembre 2020 à 14 h. Eu égard aux circonstances sanitaires actuelles, la soutenance se déroulera via visioconférence. Sa thèse est intitulée « Les comportements techniques au Gravettien récent. Réflexions sur la diversité de l’équipement cynégétique lithique  » et vous pouvez dès à présent en lire le résumé ci-dessous.
 
Cette thèse a été menée au sein l’Université Paris Nanterre et a été dirigée par Sylvain Soriano.
 
Si vous souhaitez participer en visioconférence à la soutenance, vous pouvez contacter Elise Cormareche à elisecormareche [at] gmail.com pour qu’elle vous envoie le lien pour se connecter.
 
Les comportements techniques au Gravettien récent. Réflexions sur la diversité de l’équipement cynégétique lithique. 
 
Observée sur un vaste territoire (de l’Oural au Portugal) et une longue période chronologique (de 34 000 à 25 000 cal BP), l’entité chrono-culturelle gravettienne est pourtant la dernière à avoir été définie pour le Paléolithique supérieur et reste probablement la plus débattue. Tantôt qualifiée de « mosaïque culturelle » ou de « techno-complexe », elle se caractérise par une multitude de systèmes techniques, des économies variées ou encore par la diversité de ses fossiles directeurs. Si une chronologie d’attente, constituée de cinq phases, a été proposée pour l’ouest de l’Europe, la signification de ces dernières et leur articulation restent questionnées. Ce travail, au moyen d’une analyse typo-technologique des armatures lithiques et plus généralement des systèmes de production lithique dont elles sont issues, interroge la cohérence du Gravettien récent qui n’a pas bénéficié d’études synthétiques récentes. Il s’articule autour de quatre sites archéologiques majeurs pour la période (l’abri Pataud, Les-Eyzies-de-Tayac, Dordogne ; l’abri des Peyrugues, Orniac, Lot ; l’abri du Blot, Cerzat, Haute-Loire ; Taillis-des-Coteaux, Antigny, Vienne) permettant de discuter du poids de différentes contraintes susceptibles de modifier les comportements humains telles que les paléoenvironnements, les paléoclimats ou encore la disponibilité en matières premières. Les séquences stratigraphiques de ces quatre sites amènent par ailleurs à examiner leur contribution au phasage chronologique du Gravettien récent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.