Catégories
Activités Actualités Médiathèque Vidéo

Signature d’un accord de jumelage entre Le gouvernement de Canelones (Uruguay) et l’Université Paris Nanterre, 09/2019

Crédits : Intendencia de Canelones ; http://www.imcanelones.gub.uy/es/noticias/gobierno-de-canelones-firmo-un-convenio-de-hermanamiento-con-la-universidad-nanterre-de-paris

L’article qui suit est la traduction de la page officielle de l’annonce de l’accord que vous pouvez trouver en Espagnol ici : http://www.imcanelones.gub.uy/es/noticias/gobierno-de-canelones-firmo-un-convenio-de-hermanamiento-con-la-universidad-nanterre-de-paris

Le gouvernement de Canelones a annoncé la signature récente d’un accord de jumelage avec l’Université Paris Nanterre, dans le cadre des recherches menées au Musée archéologique du Professeur Antonio Taddei, avec les découvertes archéologiques provenant des cours d’eau Catalanes du département d’Artigas.

L’objectif de la convention est de développer des programmes d’échanges et de coopération en matière de recherche et d’enseignement dans le domaine de la préhistoire. C’est ainsi que les deux parties s’engagent à échanger des enseignants, des chercheurs et des fonctionnaires, à collaborer à la recherche scientifique, à mener des activités de diffusion et de recherche scientifique.

La signature s’est déroulée dans la salle d’audience Daniel Muñoz, en présence de l’intendant de Canelones, Yamandou Orsi, le célèbre archéologue français Eric Boëda, l’archéologue uruguayenne Mariela Farias, le responsable de la gestion du musée Taddei, Federico López, et le responsable du patrimoine du gouvernement de Canelones, M. Jorge Repetto, entre autres autorités départementales et locales.

Le responsable de la gestion du Musée Taddei, Federico López, a expliqué que la signature de l’accord de jumelage avec l’Université Paris Nanterre donne un cadre plus formel aux recherches de la collection Taddei, qui ont été menées depuis trois ans par l’Université de Nanterre.

Cette journée a été marquée par la signature d’une convention et l’annonce d’une campagne archéologique qui a eu lieu la semaine dernière et qui a donné des résultats très positifs. Nous avons découvert des outils dont on ne connait pas encore l’âge. Dans les prochaines années, nous continuerons à mener des campagnes de recherche afin d’établir un cadre chronologique aux artefacts que le professeur Taddei avait découvert et qui, faute de technologie et de ressources à son époque, n’avaient pu être datés.
 
Quant au Musée Taddei, il a souligné l’importance accordée à la conservation de sa collection, qui est très importante pour le département. C’est un pas de plus vers la mise au point du musée et l’accueil des gens de la meilleure façon”, a assuré Lopez.
 
De même, l’archéologue français Eric Boëda a assuré que la collection Taddei est un bijou pour le département et le pays, et qu’il est donc important de l’analyser et de la mettre en valeur.
 
Enfin, l’intendant de Canelones, Yamandou Orsi, a déclaré avec enthousiasme que ce qui se passe est un fait indescriptible. J’ai l’impression que nous dialoguons avec Taddei et les personnes impliquées dans ces recherches. Notre histoire a fait que Canelones a aujourd’hui cette collection, et c’est une merveille, a indiqué.
 
De son côté, il a déclaré que si la recherche scientifique n’est pas du ressort du Gouvernement départemental, c’est le volet sur le travail identitaire que l’Intendance met en avant sur ce travail de recherche.
 
Pour clore son discours, il revient sur l’importance de ce travail archéologique : « Plus on regarde en arrière, plus on peut regarder l’avenir avec une grande capacité ».
 
Revivez la conférence de presse en regardant la vidéo suivante :
http://www.imcanelones.gub.uy/es/noticias/gobierno-de-canelones-firmo-un-convenio-de-hermanamiento-con-la-universidad-nanterre-de-paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.